bas-gauche bas-droit
espace espace espace "Il n'y a plus de politique intérieure nationale.
 Il n'y a plus que des politiques européennes qui sont partagées dans une souveraineté commune."

Viviane Reding, vice-présidente de la Commission Européenne
espace espace
bas-gauche bas-droit
commune de Paris
Un article de Lénine :"A la mémoire de la Commune"
et un autre de Trotsky :"Les leçons de la Commune"
A voir aussi ce film d'animation : "Les damnés de la Commune"
ecarteur

Accueil

ecarteur
coin haut gauche coin haut droit
Sortir au plus vite de l'UE

Tel est en effet l'objectif premier de l'AGIMO : sortir de cette dictature. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. La France n'est plus un pays indépendant. Cela est moins visible qu'avec le pétainisme car nous ne subissons pas une occupation étrangère mais, pour autant, nous avons bien perdu toute indépendance. Nous le constatons d'ailleurs depuis des décennies : quelle que soit la combinaison gouvernementale en place c'est toujours la même politique qui s'applique. Que le président de la république soit de "droite" ou de "gauche", qu'il y ait ou non une cohabitation ce sont toujours les GOPE (Grandes Orientations de la Politique
Economique) élaborées à Bruxelles qui sont mises en oeuvre. La loi El Khomri, les lois sur les retraites et bien d'autres répondent aux exigences des GOPE. Les commissaires européens qui dirigent ne sont élus par personnes. Les députés élus du parlement européen n'ont aucun pouvoir. En voici une preuve parmi d'autres : les députés européens avaient voté en 2014 à 61% contre la commercialisation et la culture du maïs transgénique mais la Commission Européenne est passée outre. Ainsi les 80% de français qui sont contre la culture d'OGM ont vu l'arrivée d'un nouvel OGM dans leurs rayons. Preuve aussi que dans ces conditions les députés de l'assemblée nationale ne servent à rien. Ils avaient voté à 85% contre la réintroduction des farines animales dans notre alimentation mais cela a tout de même été imposé par l'Union Européenne en juillet 2011. Alors rien ne peut améliorer la situation des français sans d'abord sortir de l'UE. Tous ceux qui proposent une "autre Europe" vous mentent. Elle n'est pas réformable. Tous les pseudos-révolutionnaires qui prétendent que la question européenne n'est pas importante vous mentent. Il est absurde de prétendre faire une révolution en France, ou seulement changer de régime, sans quitter l'UE. C'est aussi absurde que de prétendre faire une révolution socialiste dans un pays colonisé sans s'affranchir du joug du colonialisme.
coin bas gauche coin bas droit
ecarteur ecarteur

Proclamation de l'AGIM0


L'AGIMO a été proclamée en pleine crise sanitaire avec la pandémie du coronavirus. C'est pourquoi, pour répondre à l'urgence, elle propose en premier lieu un plan de sauvegarde de la population en 8 points (texte ci-contre). Cette crise sanitaire se conjugue avec une crise économique mondiale de grande ampleur qui inquiète les capitalistes.

Mais, pour les travailleurs, peu importe que les banques fassent faillite. Si les mesures élémentaires pour assurer la vie et la santé sont incompatibles avec les exigences de l'Union Européenne et des capitalistes alors il faut passer à un stade supérieur d'organisation. Il faut que les travailleurs prennent le pouvoir.

L'AGIMO reprend à son compte le mot d'ordre des gilets jaunes et du mouvement social déclenché depuis décembre 1919 : "MACRON DEMISSION". Qu'il dégage !

Il faut donc que les organisations ouvrières traditionnelles (PCF, PS, FI) forment un gouvernement provisoire mais en aucun cas nous ne les laisserons faire une politique à la Tsipras. Elles devront immédiatement lancer la procédure de sortie de l'UE, instaurer le RIC et convoquer une Assemblée Constituante. L'expérience du Brexit nous montre qu'un plan de sortie de l'UE peut être mis en place en moins de trois mois puisque nous bénéficions de l'expérience des anglais. Les français ont voté "Non" au référendum de 2005. Ils ont donc exprimé leur rejet de cette UE. Ils faut donc mobiliser les forces majoritaires du pays. En particulier, il faut que les Gilets Jaunes cessent de tergiverser sur la question du Frexit sans lequel ils ne pourront jamais avoir le RIC en toute matière pour lequel ils se sont prononcés. Il ne leur resterait plus qu'un RIC applicable localement ce qui serait de peu d'intérêt. Ils peuvent même prendre l'initiative en lançant un appel dans ce sens. Le mouvement des Gilets Jaunes pourrait ainsi rebondir en entrant de plain-pied dans le combat politique tout en restant apartisan. Il leur faudra pour cela surmonter la puissante pression des européistes qui s'exprime assurément jusque dans leurs rangs. Il faudra d'ailleurs plus que la participation des Gilets Jaunes. Il ne faut pas se résigner à accepter que tous les militants des organisations traditionnelles du mouvement ouvrier suivent les dirigeants actuels dans leurs misérables trahisons comme le vote du 19 mars 2020 à l'assemblée nationale. Rappelons que, ce jour-là, ils ont voté la loin de finance rectificative pour 2020 qui accorde un cadeau de 300 milliards aux banques plutôt que d'exiger la mise oeuvre d'un plan de sauvegarde de la population tel que celui que nous proposons ci-contre. Ils ont tous voté pour les banques. Ils ont tous voté pour le capitalisme : les députés du Parti Communiste (Roussel en tête), du Parti Socialiste (Faure), de la France Insoumise (Mélenchon). Ce sont tous des traitres !
coin haut gauche coin haut droit
espace

Quelques sigles

Les sigles des organisations trotskistes (article ci-dessous)
==============================================

Organisations internationales :

petit carré LIS Ligue Internationale Socialiste
petit carré UIT-QI Union Internationale des Travailleurs - QI
petit carré LIT-QI Ligue Internationale des Travailleurs - QI
petit carré FT-QI Fraction Trotskiste - Quatrième Internationale
petit carré SouB Socialisme ou Barbarie


Organisations argentines :

petit carré MST Mouvement Socialistes des Travailleurs
petit carré IS Gauche Socialiste (Izquierda Socialista)
petit carré PSTU Parti Socialiste des Travailleurs Unifié


Organisations brésiliennes :

petit carré AS-PSOL Alternative Socialiste (PSOL)
petit carré CST-PSOL Courant Socialiste des Travailleurs (PSOL)
petit carré PSOL Parti SOcialisme et Liberté
petit carré PSTU Parti Socialiste des Travailleurs Unifié


Organisation belge :

petit carré LCT Ligue Communiste des Travailleurs
coin bas gauche coin bas droit
ecarteur ecarteur ecarteur
coin haut gauche coin haut droit

Il y a-t-il une contradiction ?


Le fait que nous demandions qu'un gouvernement du PCF, du PS et de la FI organise la sortie de l'UE nécessite quelques explications puisqu'il y a une apparente contradiction. Nous savons tous en effet que les directions de ces organisations sont fermement opposées au Frexit.

Il s'agit pour nous d'exprimer le plus clairement possible les aspirations de la masse des travailleurs afin de les diriger vers la prise du pouvoir. La sortie de l'UE est une aspiration populaire. Rappelons que le peuple a clairement indiqué lors du référendum de 2005 qu'il ne veut pas de cette UE. Il avait pourtant subi une propagande effrénée relevant du bourrage de crâne. Toutes les radios, les télés et les journaux n'avaient fait que de vanter les avantages de l'UE en prédisant d'ailleurs que le vote pour le "Oui" allait l'emporter.

Par ailleurs, les travailleurs n'ont pas d'autres solutions pour se mobiliser massivement que de le faire dans le cadre de leurs organisations traditionnelles quel que soit d'ailleurs ce qu'ils en pensent. Ils aspirent à l'unité de leurs organisations. Le bilan de la dernière élection présidentielle est de ce point de vue clair. S'il y avait eu un seul candidat à la place de Hamon et de Mélenchon, il aurait été élu. Les travailleurs veulent cette unité.

Il n'y a donc de contradiction que pour ceux qui ne raisonnent qu'avec la logique formelle. Or, les marxistes manient la dialectique. Il n'y a pas de contradiction, par exemple, entre les états "solide", "liquide" et "gazeux". L'eau est un liquide qui peut être solide (la glace) ou gazeux (la vapeur d'eau). Ce n'est qu'une question de température. La dialectique est dans la nature comme disait Engels. Elle est aussi, et surtout, dans la lutte des classes. En proposant un gouvernement PCF/PS/FI qui organise la sortie de l'UE, nous voulons "faire monter la température". Nous n'adressons pas cette demande aux seules directions des organisations mais aussi à l'ensemble des travailleurs et des militants. C'est la voie qui permet de les mener vers la victoire car, si les directions-traitres leur barrent le chemin, ils devront les bousculer. Elles devront céder ou d'autres prendront leur place. C'est ainsi que se regroupe et se forme une avant-garde.
coin bas gauche coin bas droit

L'AGIMO devient une organisation trotskiste

Nous avons pris contact avec trois organisations internationales se réclamant
du trotskisme et de Nahuel Moreno en envoyant le texte suivant :

===========================

L'AGIMO sollicite son adhésion comme section française observatrice ou sympathisante de (la UIT-QI / la LIS-ISL / la LIT-QI). L'AGIMO cherche à renouer avec le combat pour la reconstruction de la 4ème internationale afin de se déclarer organisation trotskiste sans s'enfermer dans le national-trotskisme.
L'AGIMO est une petite organisation française qui agit essentiellement sur les réseaux sociaux avec son site web et un groupe de discussion sur Facebook.
De plus, j'écris personnellement des articles sur un blog de Médiapart et sur un site de journalisme citoyen : « AgoraVox ». Nous expliquons notre démarche dans l'article : « Il n'y a plus de trotskistes en France »
Nous sommes arrivés à la conclusion que seuls ceux qui se réclament de Nahuel Moreno peuvent transmettre l'héritage du trotskisme. Toutes les autres organisations internationales ayant capitulé y compris ceux qui revendiquent l'héritage de Stéphane Just, alors que Stéphane Just lui-même est resté un vaillant trotskiste jusqu'à sa mort. Il n'est cependant pas exempt de critiques notamment dans ce qu'il a écrit à propos de Nahuel Moreno. Nous avons donc, dans un premier temps, sélectionné cinq organisations internationales qui sont issues du morenisme (LIS, UIT-QI, LIT-QI, FT-QI et SouB). Nous expliquons cela dans un article intitulé : « Le troskisme en Argentine ».
Nous avons éliminé les deux dernières organisations essentiellement parce qu'elles ont rompu avec le morenisme et, d'ailleurs, elles ne s'engagent pas dans le combat contre l'Union Européenne. Nous restons donc ouverts à la discussion avec les trois autres organisations et nous essayons de voir où se situent les divergences entre-elles. Nous essayons donc de voir aussi les divergences au niveau des trois organisations argentines (MST, IS et PSTU) et brésiliennes (AS, CST-PSOL, PSTU). Nous essayons aussi de voir quelle est la réalité de la section française de la LIS (La commune) et de la section belge de la LIT-QI (LCT)).
Nous souhaiterions évidemment qu'il y ait une discussion publique entre ces trois organisations dans le but d'essayer de résorber les divergences.
Nous sommes prêts à prendre des mesures concrètes pour avancer dans ce sens. Des rencontres sont envisageables. Nous sollicitons pour l'instant l'adhésion de l'AGIMO comme section observatrice dans chacune de ses trois organisations internationales.
Sur la politique en France, nous avons fait une campagne pour faire connaître la vérité à propos de Walter Hallstein : ancien nazi recyclé par les américains pour être le Président pendant 9 ans de la CEE. Les défenseurs de l'UE refusent évidemment d'admettre cette vérité.
Maintenant nos deux axes d'intervention sont :
petit carré A bas l'UE !
petit carré Pour un gouvernement des organisations ouvrières PC/PS/LFI.

Pour l'AGIMO, Jean Dugenêt.


Pour toute demande reportez-vous à la page "Contact"